Les Midis de l’Archéologie au Muséum (11 mars, 1er avril, 6 mai, 3 juin, 7 octobre, 4 novembre)

February 25, 2014

 

Un cycle de huit conférences gratuites à propos de l’environnement, la vie quotidienne et l’alimentation de nos ancêtres

Dans le cadre d’Archéologie 2014 : 25 ans d’Archéologie en Wallonie, l’Institut royal des Sciences naturelles de Belgique organise « Les Midis de l’Archéologie » , un cycle de huit conférences gratuites consacré aux sciences naturelles appliquées à l’archéologie.

L’objectif est de présenter à un large public les résultats de la recherche interdisciplinaire au travers d’exemples de sites archéologiques wallons de différentes périodes, depuis le Paléolithique jusqu’aux Temps modernes.

 

Chaque conférence présentera le regard croisé des spécialistes des sciences naturelles, des archéologues ou encore de l’historien sur le site archéologique, pour aboutir à une connaissance optimale de l’occupation humaine.

Les conférences se tiendront un mardi par mois, de mars à novembre 2014 (11 mars, 1er avril, 6 mai, 3 juin, 7 octobre, 4 novembre) ainsi que les samedis 13 et 20 septembre, dans le cadre, respectivement, des Journées du Patrimoine en Wallonie et de celles de la Région de Bruxelles-Capitale.

http://www.sciencesnaturelles.be/ac..

Du blé, des pommes, du pavot et... ? L’alimentation végétale des premiers occupants Néolithiques en Belgique

Le Néolithique est la période de la domestication des plantes et des animaux !

Ou, en tout cas, c’est ce que l’on apprend sur les bancs de l’école et ce que l’on nous répète dans les revues scientifiques « grand public ».

L’alimentation néolithique semble donc être connue depuis belle lurette, du Croissant fertile au Nord-ouest de l’Europe : le blé et l’orge sont cultivés et constituent la base alimentaire végétale, tandis que bœufs, moutons et chèvres satisfont les nécessités carnées des êtres humains occidentaux.

Si cela n’est pas faux… ce n’est pas non plus tout à fait juste !

 

En partant des sites du Néolithique ancien de Remicourt en « Bia Flo II » et de Fexhe-le-Haut-Clocher « Podrî l’Cortri » en Hesbaye, nos deux scientifiques, Alexandre et Dominique, vont nous montrer de quelle manière des analyses de micro-fossiles de plantes, les phytolithes et les grains d’amidon, permettent d’affiner cette vision d’un Néolithique monobloc, pour découvrir des particularités culturelles relativement localisées, surtout en ce qui concerne les plantes alimentaires.

Intervenants : Alexandre Chevalier (Archéobotaniste – IRSNB) et Dominique Bosquet (Archéologue – SPW)

Pour toute question, veuillez contacter l’équipe par email : midiarchaeologie@gmail.com

Share on Facebook
Share on Twitter
Please reload

avant

Château de Boussu, deux fastueux banquets reconstitués au Château de Boussu pour Mons 2015

October 7, 2015

1/10
Please reload

hier

May 28, 2015

February 14, 2014

February 1, 2014

Please reload

Archives
Please reload

tag